Harry Potter, book 1: Harry Potter and the Philosopher’s Stone ( J.K Rowling)

img_0150
Titre : Harry Potter and The philosopher’s Stone
Edition : Bloomsbury
Prix : 6.99 L/ 9.09 E
Pages : 331
Note : 18/20
Résumé :

Harry Potter’s life is miserable. His parents are dead and he’s stuck with his heartless relatives, who force him to live in a tiny closet under the stairs. But his fortune changes when he receives a letter that tells him the truth about himself: he’s a wizard. A mysterious visitor rescues him from his relatives and takes him to his new home, Hogwarts School of Witchcraft and Wizardry.

Je vous retrouve avec plaisir aujourd’hui pour vous parler de ma découverte d’Harry Potter. Ce fut une double expérience pour moi puisque je n’avais jamais lu Harry Potter et que j’ai choisi de le lire en anglais. Donc cette chronique va aborder mon ressentie sur ma lecture, mais aussi la façon dont j’ai appréhendé le faite de lire en anglais.

Or il faut savoir que j’ai un assez mauvais niveau d’anglais même si c’est dernier temps, mon niveau à bien level up. C’est avec quelques petites angoisses que j’ai commencé ma lecture. J’avais déjà tenté de lire le premier tome de cette saga en français, mais j’avais abandonné ma lecture à la moitié parce que je m’ennuyais beaucoup trop. Or en VO, Harry Potter and The Philosopher’s Stone a été un presque coup de cœur. Forcément, je vais faire quelques comparaisons avec les films ( ma seule base de données jusqu’alors).

Il y a énormément de chose qui diffère du film au livre, notamment la présence et l’implication de Neville dans les aventures du trio infernal. Dans le livre, on découvre un personnage beaucoup moins transparent que dans le film, je dirais même très attachant. Les personnages sont attachants, et découvrir Ron dans les livres m’a fait vraiment plaisir, il est plus profond et pas simplement, le meilleur ami qui est utile de temps à autre. Hermione est plus insupportable dans le roman, on sent vraiment le stéréotype de l’intellectuelle orgueilleuse. Mais elle a un côté attachant ! J’aime beaucoup la dynamique qu’elle insuffle au groupe.

Mon seul gros problème dans ma lecture en anglais de ce livre, c’est l’argot qu’utilise J.K quand elle fait parler Hagrid, je n’en ai pas compris la moitié, mais au final, ça n’a pas perturbée plus que ça ma lecture étant donné qu’on ne le croise pas souvent. Je ne me suis pas encore faite d’avis sur Drago, alors que dans les films, je l’ai détesté dès le départ. J’ai eu le sentiment que les professeurs étaient moins présents dans le livre que dans le film. J’ai beaucoup aimé les chansons qui sont insérées dans le récit notamment celle au moment de la sélection des maisons.

Niveau histoire, c’est beaucoup mieux passé en VO même si j’ai trouvé la première partie un peu trop lente à mon goût. Par contre, j’ai adoré cette ambiance si particulière que j’ai ressentie en lisant les aventures de Harry, Ron et Hermione. Mais dès que Harry fait son entrée à Hogwarts le récit devient vraiment très intéressant. Par contre, la fin est un peu trop rapide vu qu’elle tient en un seul chapitre. L’accélération dans les deux derniers chapitres m’a un peu refroidie et c’est pour cela que je n’ai pas eu de coup de cœur pour ce premier tome. Néanmoins, j’ai passé un excellent moment de lecture et j’ai déjà le second tome ( en VO) dans ma PAL.

Publicités

12 réflexions sur “Harry Potter, book 1: Harry Potter and the Philosopher’s Stone ( J.K Rowling)

  1. YEAH ravie que cette expérience VO se soit bien passée!!!!
    C’est vrai que pour Hagrid c’est compliqué, moi même j’ai souvent du mal je te rassure!
    Pour le reste je suis contente que tu te mettes aux livres!
    Je les redécouvre comme toi en VO, les ayant lus en VF il y a fort longtemps, peut être une bonne quinzaine d’années pour te dire! C’est donc aussi une belle découverte à nouveau. J’ai déjà relu les 3 premiers, j’ai hâte de lire le 4, mon favori !
    Bonne lecture de la suite ❤

    Aimé par 1 personne

      1. Ah j’espère que l’univers sombre de This Savage Song va te plaire! Une fois que tu as compris un peu comment ça fonctionne (au début faut juste s’y retrouver avec la division des villes etc) et aussi les races des monstres, ça va tout seul 🙂
        C’est une bonne idée pour HP, au moins tu savoures!

        Aimé par 1 personne

  2. Très chouette chronique ! Je ne les ai jamais lus en anglais mais je savais que Hagrid n’était pas facile à comprendre, heureusement, ils n’ont pas gardé ça en VF ! Contente que tu découvres cet univers via les livres 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai tenté de lire la série en anglais, même si je ne suis pas allée jusqu’au bout (par contre, je l’ai lue deux fois en français). On s’enrichit très vite au niveau du vocabulaire même si certains mots issus de la « magie » seront difficilement utilisables dans une conversation 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s