Sang-de-lune ( Charlotte Bousquet)

Couverture Sang-de-lune

Titre : Sang-de-lune
Edition : Gulf Stream
Prix : 17 E
Pages : 320
Note: 16/20
Résumé :

Alta. Une cité où les femmes sont soumises à l’autorité des fils-du-soleil. Gia, comme toutes les sang-de-lune, doit docilement se plier aux règles édictées par le conseil des Sept, sous peine de réclusion, ou pire, de mort. Impossible d’échapper au joug de cette société où règne la terreur. Pourtant, le jour où sa petite soeur Arienn découvre la carte d’un monde inconnu, les deux jeunes filles se prennent à rêver à une possible liberté. Mais ce rêve est bientôt menacé par l’annonce du mariage de Gia. Le temps presse, elles doivent fuir. Or, pour atteindre ce monde mystérieux qui cristallise leurs espoirs, toutes deux doivent traverser les Régions Libres, un territoire effrayant où cohabitent hordes barbares et créatures monstrueuses, issues de la matière même de l’obscurité.

Je dois avouer que j’ai été charmée par le résumé de ce roman, j’en attendais d’ailleurs pas mal, mais au final, je ne sais pas trop ce que j’ai pensé de ma lecture. Dans l’ensemble, je suis assez déçu parce que j’en attendais beaucoup et que mes attentes sont loin d’avoir été satisfaites. Je vais faire un peu office de mouton noir pour cette lecture, car beaucoup de personnes l’ont apprécié, moi, j’ai eu beaucoup de mal.

Déjà, j’ai eu énormément de mal à rentrer dans l’histoire alors que tout me tentait dans ce roman, l’auteure nous propose une dystopie innovante avec pour centre la préoccupation de la Femme dans une société post apocalyptique. Jusque-làtout va bien, mais j’ai eu beaucoup de mal avec le fait que l’auteure ne définisse pas complètement les bases de son univers. Cette définition, je la trouve étentielle notamment dans le cas de l’univers que Charlotte Bousquet choisi pour son récit.

Malgré cela, j’ai aimé la plume de l’auteure, c’est d’ailleurs ce qui m’a convaincu de lire son récit jusqu’à la fin, mais malgré tout, je suis resté très mitigée sur cette lecture. La narration est agréable, mais les éléments s’enchaînent trop vite et cassent le rythme que la plume donne à l’histoire.

Concernant les personnages, il y avait énormément de potentiel, mais on reste beaucoup trop en surface. Du fait que le roman fasse quelque 300 pages le même problème que pour la narration se présente, c’est trop rapide et trop en surface.

Je pense que ce roman aurait pu être véritablement génial s’il avait fait 200 pages de plus, et encore mieux si ça n’avait pas été un One Shot. Si vous avez lu ce roman, je serai vraiment curieuse d’avoir votre ressentie, d’autant plus que j’ai l’impression d’être la seule à ne pas avoir été subjuguée par cette lecture. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s