Anno Dracula,tome 1 ( Kim Newman)

Couverture Anno Dracula, tome 1

Titre : Anno Dracula
Edition : Le livre de poche
Prix : 8.60 E
Pages: 643
Note : 19/20
Résumé :

Londres, 1888. La reine Victoria s’est remariée avec le comte Dracula, qui entend répandre le vampirisme dans tout le royaume. Chaque soir, au crépuscule, les non-morts poursuivent les sang-chauds pour leur donner  » le baiser des Ténèbres  » et boire le sang qui leur assure l’immortalité. La terreur règne, toute révolte est impitoyablement réprimée, mais un mystérieux tueur au scalpel d’argent, en s’attaquant aux prostituées vampires, menace la stabilité du nouveau régime.

Comme très régulièrement, j’arrive après la tempête. Je suis le genre de personne qui peut mettre des années avant de se décider à lire un roman, ce qui fut le cas pour Anno Dracula. Le pire, c’est quand j’ai fini de le lire, je me suis demandé pourquoi j’avais mis autant de temps avant de me décider.

Je ne vous cache pas que les 100 premières pages ont été très laborieuses, j’ai même songé quelques fois à abandonner ma lecture. Mais je me suis forcée un peu. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que j’ai bien fait, parce qu’une fois que l’histoire démarre pour de bon, c’est explosif. Clairement, à la fin du livre, je me suis dit que Kim Newman était un génie. D’ailleurs si j’avais eu la suite sous la main, je me serais sans doute jeté dessus. L’auteur à une plume très particulière à mi-chemin entre la vulgarité et le trop cru qu’il contrebalance par des moments presque lyriques.

J’ai beaucoup aimé la narration à plusieurs voix, sauf que j’ai trouvé dommage que l’on suive le tueur, ainsi, c’est tout une partie d’une éventuelle tension de l’intrigue qui s’est envolée. Mais en même temps, cette pluralité de la voix donne une richesse incontestable à l’histoire ; Kim Newman au travers des différents points de vue nous offre une vue presque exhaustive des différentes classes de Londres. Mais il faut admettre que l’auteur sait retranscrire à la perfection l’angoisse et la peur de ses personnages. J’ai trouvé particulièrement intéressante sa vision du vampirisme même s’il garde un lien avec celle de Bram Stocker, il se permet une marge d’interprétation et d’imagination franchement intéressante.

Par contre, si vous êtes un peu tatillon comme moi. Vous allez être choqué par les anachronismes que fait l’auteur. Enfin plutôt qu’anachronisme, l’auteur rectifie l’histoire à sa sauce et fait vivre des personnages plus ou moins historiques de différentes époques dans son roman. Mais après le choc initial, on se rend compte que bizarrement ça sert très bien au roman.

Parlons un peu des personnages, mais sans trop rentrer dans les détails. Il est essentiel d’apprendre à les connaitre en lisant l’histoire. Kim Newman nous offre des personnages à l’intensité peu commune. Ce sont des personnages très complexes et biens travaillés.

En somme, Anno dracula est une lecture intense, angoissante à certains moments, palpitantes à d’autre. Laissez-vous tentez si vous ne l’avez pas encore lu, je vous garantis un dépaysement total et un bon moment de lecture en compagnie de cet univers si particulier. Parce qu’avouons le, on se demande tout ce qui se serait passé si c’était Dracula qui avait gagné !  

Publicités

2 réflexions sur “Anno Dracula,tome 1 ( Kim Newman)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s