Grotesque tome 1, La Belle et le Maudit (Page Morgan)

 

Couverture Grotesque, tome 1 : La Belle et le Maudit

Titre : La belle et le Maudit

Edition : Bayard

Prix : 17.90 E

Pages :524

Note : 13/20

Résumé :

Après un étrange incident, Ingrid fuit Londres et s’installe à Paris avec sa sœur Gabby et leur mère Charlotte. En guise de Ville Lumière, elles découvrent un univers plutôt sombre, la bonne société parisienne étant ébranlée par une vague de meurtres de jeunes filles. Elles prennent leurs quartiers dans une abbaye en ruines, ornée de gargouilles, où elles font la connaissance de Luc, un jeune valet à leur service. D’emblée, Ingrid est irrésistiblement attirée par le mystérieux jeune homme aux yeux vert mouchetés d’or… Bientôt, elles apprennent que Grayson, le frère jumeau d’Ingrid, qui les a devancés à Paris, a disparu. Les deux sœurs, prêtes à tout pour le retrouver, se lancent à sa recherche. Une quête qui les mènera dans un Paris sinistre et dangereux, peuplé de créatures d’un autre monde…

Encore une fois, c’est Rêveuse Éveillée qui m’a permis de découvrir ce sympathique premier tome de la série Grotesque. Cette série nous offre un thème original et peu traité par la littérature. Il est vrai que l’on n’a pas l’habitude de voir des gargouilles dans nos lectures.

Nous suivons les aventures de deux sœurs, Ingrid et Gabriella. Alors que les deux jeunes femmes arrivent tous juste à Paris en compagnie de leur mère, elles prennent connaissance la disparition de leur frère Grayson. Parallèlement, ce produit en ville d’étranges disparitions de jeunes filles.

La première grosse surprise que j’ai eue avec ce livre, c’est que la couverture ne colle pas du tout à l’histoire, personnellement la couverture me vendait une histoire plutôt moderne alors que non pas du tout… Mais bon passons, je pense que si j’ai été assez déçu par cette histoire, c’est parce que j’en attendais vraiment beaucoup trop.

J’ai eu beaucoup de mal avec les personnages féminins de l’histoire, elles m’ont toutes fait l’impression d’être de sacrée potiches, surtout les deux sœurs. Sans compter que le triangle amoureux n’a rien fait pour arranger mes affaires, sérieusement, je déteste ça dans les trois-quarts des histoires ( je vous ferais surement bientôt un article dessus). Petite mention spéciale sur le personnage de Luc que j’ai particulièrement apprécié dans les débuts du roman, mais qui très vite à baissé dans mon estime.

L’histoire et l’univers rattrapent le carnage des personnages, j’ai vraiment trouvé l’univers intéressant, bon, je ne vais pas vous faire l’affront de dire que l’intrigue est originale, elle est plutôt classique, même si le déroulement de l’histoire fait qu’on oublie le schéma classique de ce premier tome. Mais clairement, rien que pour l’univers, cette histoire mérite d’être lue, même si j’espère que dans le prochain tome, ce sera plus exploité.

Une lecture un peu mitigée, je lirais la suite dans l’espoir de voir des personnages moins nunuches et un univers plus amplement développé.

Publicités

2 réflexions sur “Grotesque tome 1, La Belle et le Maudit (Page Morgan)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s