# L’élitisme littéraire

L’élitisme littéraire, qu’est-ce que c’est ? L’élitisme c’est une « Attitude ou politique visant à former et à sélectionner les meilleurs éléments d’un groupe sur le plan des aptitudes intellectuelles ou physiques, aux dépens de la masse » (définition du Larousse). L’élitisme littéraire c’est donc un jugement apporté sur des genres de lectures en pensant que certains types de livres valent plus, d’’un point de vue « culturel », que d’autre (grosso modo hein).

On ne va pas se mentir, même si c’est de façon inconsciente, ça nous est tous déjà arrivé de faire de l’élitisme littéraire. J’en fais parfois, pendant une discussion avec d’autre lecteur, notamment quand je parle avec ma meilleure amie, elle est fan de romance, et moi ce n’est pas trop mon truc, du coup je suis un peu en mode «  ouais mais la romance… » sur un ton un peu péjoratif. Et ensuite quand je réfléchis, je me dis «  mais arrête ! Même si c’est pas ce qui te plait de lire, ne juge pas ». Déjà quand on en fait, on trouve ça moche. Parfois, je me dis «  oui … ah mes ce genre de livre j’en lirais jamais », je disais ça de la fantasy parce que j’étais tombé sur des romans qui ne m’avaient pas plus, maintenant si vous regarder sur le blog, je lis énormément de fantasy.

Le pire, je pense, c’est quand on fait de l’élitisme littéraire sur vos lectures. Par exemple, ce week-end chez ma grand-mère, elle m’a vu en train de lire Red Rising de Pierce Brown et elle m’a dit «  tu n’es pas un peu trop vielle pour lire des livres pour enfant ? ». Il y a vraiment un gros élitisme littéraire sur la littérature de l’imaginaire et encore plus sur la lecture dite jeunesse. Comme j’ai expliqué à ma mamie, je comprends les limites d’âges quand c’est pour conseiller les lecteurs, dans le sens où je suis d’accord sur le fait qu’une gamine de dix ans ne devrait pas lire After ou 50 nuances. Mais ce que je ne comprends pas c’est que parce qu’une lecture cible un public précis, pourquoi une personne extérieure à ce public serait jugée inapte à apprécier cette lecture.

Je ne juge pas, de même que je ne cherche pas la polémique, ce que je cherche avec cet article c’est votre point de vue sur ce sujet qui me dérange un peu. Il me dérange parce que j’estime que chacun est libre de lire ce qui lui plait, et qu’il n’a pas à être jugé sur ce qu’il lui plait de lire.

Je ne m’attarderais pas sur le cliché que la seule vraie littérature, c’est la littérature devenue classique, mais juste une chose, peut-être que les œuvres qui sont classiques pour nous aujourd’hui n’étaient pas considéré comme de la vraie littérature à leurs époques. Et puis de toute façon «  la vraie littérature » c’est un terme en carton, vide de sens et franchement réducteur.

Lire un livre c’est un plaisir, un moment de liberté que l’on vole à sa vie de tous les jours, le plaisir de lecture ne connais pas la routine. Alors pourquoi on en est venu à émettre un jugement de valeur sur un genre littéraire ?

Si vous avez un avis sur la question, n’hésitez pas à le dire, j’aimerais vraiment connaitre votre avis sur ce phénomène de l’élitisme littéraire, si vous avez l’impression de le subir ou d’en faire. Je serais ravie d’en discuter avec vous !

Publicités

12 réflexions sur “# L’élitisme littéraire

  1. Sur mon blog, j’ai fais un article qui évoque aussi cette question que je trouve importante à se poser 🙂 C’est intéressant que tu dises que toi aussi tu as fais ou fais de l’élitisme littéraire, car c’est quelque chose qu’en fait on fait un peu tous à un certain moment. Je pense qu’on es en partie conditionné pour penser comme ça, pour mettre des jugements sur les choses, notamment sur les livres et les lectures des autres. C’est intéressant ta réflexion sur les livres jeunesses, qui sont en effet pour une tranche d’âge, mais qui dans les faits sont lus énormément par des gens de tous horizons 😉
    J’espère que tu auras d’autres retours et si tu veux continuer le débat, n’hésites pas à jeter un coup d’œil à mon article (j’évoque ce problème d’un point de vue professionnel) ^^ https://lasorcieredesmots.wordpress.com/2016/02/21/toutes-les-lectures-sont-elles-egales/

    Aimé par 1 personne

  2. Ton article est très intéressant.
    Il est vrai qu’il y a des genres littéraires qu’on privilégie bien plus que d’autres, et que nous avons tendances à en dénigrer certains – souvent bien malgré nous. S’en rendre compte est déjà une bonne chose.

    Aimé par 1 personne

  3. Je n’ai jamais fait d’élitisme littéraire, par contre j’en suis souvent la cible, et particulièrement de la part de mon entourage qui estime que mes lectures ne sont pas assez intellectuelles ou qu’à 30 ans il faudrait que je lise des romans plus psychologiques ou bien-être, ce genre de choses…. Pourquoi suivre un âge et pas ses envies?
    Je me plais à leur rappeler que mes lectures m’apprennent énormément.
    Un bête exemple, celui de la saga Percy Jackson, pourtant cataloguée jeunesse (et non YA), qui m’a fait réviser toute la mythologie grecque et ensuite romaine avec la saga Spin off. Ca m’a rappelé mes cours de latin, et franchement, pour moi c’est une forme de culture.
    De même que les dystopies qu’on peut vraiment rapprocher du monde actuel…quand on voit comment nos pays sont gouvernés, les dystopies ne semblent plus si « lointaines »!
    En tout cas, le plus important, c’est ce que la lecture apporte à chacun, qu’importe ce qu’il lit!

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis complètement d’accord avec ton point de vue. Les gens ont tendance à porter un regard critique sur la lecture des autres surtout quand ils ne rentrent pas dans le moule :/

      J'aime

  4. Excellent article.
    J’ai subi l’an dernier des petites piques de ce genre par un ami qui aimait lire de la SF et qui ne comprenait pas qu’on puisse aimer les romances..
    Je suis du coup vraiment d’accord avec ton article, laissons les gens lire ce qu’ils veulent 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. Bon article !
    Personnellement, j’oscille entre élitisme et refus de ce dernier.
    Ma mère étant prof de français, il est vrai qu’on a été longtemps en conflit car je lisais beaucoup de manga et elle ne jurait que par le classique. Mais maintenant que je me vois en train de regarder de travers les gens qui adorent lire du Musso ou du Levy X)
    Bref, aurais-je changé de camp ?
    Cela me remet en question….

    Aimé par 1 personne

    1. Possible mais moi aussi je regarde de travers ceux qui lisent du musso ou du Levy. Le plus important c’est , je pense , de se rendre compte qu’on en fait pour tenter de réviser son jugement 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s