Sainte Marie des Ombres tome 4, ( Sophie Dabat)

Couverture Sainte Marie des Ombres, tome 4 : La Voie du crépuscule

Titre : La voie du crépuscule

Édition : Bragelonne, Snark

Prix : 20 E

Résumé :

Je suis Lily Turner. Marja Baldursdottir. Marie Orier. Sainte Marie des Ombres. J’ai un corps, une âme, une identité – OK, plusieurs – et je ne veux pas disparaître !
Je me débats de toutes mes forces, je proteste, je hurle. Mes paupières sont ouvertes, mais je n’y vois rien. Alors j’attends. Je compte mes respirations.
Non, ce n’est pas un cauchemar, c’est mon quotidien.
Depuis mon réveil, ou depuis ce que ces illuminés appellent « la seconde Pentecôte », j’avale les Ombres au petit déjeuner. Littéralement.
Au début, j’étais pas motivée… Mais quand des fanatiques ont commencé à se changer en torches humaines en mon nom, façon animation de fête foraine, mon auréole a beau battre la campagne, je me suis sentie concernée. Que voulez-vous, on ne se refait pas…

 

Ce fut un réel plaisir de retrouver tout la bande de Sainte marie des Ombres, ce tome 4 a failli frôler le coup de cœur, mais mon favori reste le tome 3. Sophie Dabat est toujours aussi gentille avec ses personnages et Lily enchaine les emmerdes.

Nous retrouvons donc Lily et sa joyeuse bande quelques temps après la fin du troisième tome, alors qu’on pourrait penser que l’histoire va s’essouffler, l’auteure nous offre un quatrième roman fort en rebondissement. Il faut croire que même quand Lily, Marie de son vrai nom, décide de faire ce qu’on lui demande de faire depuis des années, elle arrive à avoir des problèmes.

Les personnages de Sainte Marie des Ombres sont toujours aussi appréciables, bien qu’on voit moins les personnages secondaire dans ce tome. L’histoire est plus centrée sur l’évolution du mythe de sainte marie mais aussi de la relation Marie/Ballard. Et qu’est-ce que j’aime leur relation. Ils sont constamment sur la corde raide, entre affection et haine.

Marie a vraiment la vie dure dans ce quatrième livre, elle doit s’occuper des ombres mais aussi de sa «  fille » et de la tournure qu’a prise sa relation avec Ballard. Malgré les difficultés que rencontre la jeune femme, c’est toujours aussi plaisant et drôle de la suivre.

J’ai le sentiment que ses aventures sont de plus en plus palpitantes et bien que je sois triste à l’idée que le prochain tome soit le dernier, cette saga m’aura fait passer de fantastique moment de lecture. Entre la plume de l’auteure, tellement originale et addictive et les personnages haut en couleurs. Sainte Marie des Ombres est une série qui restera graver dans ma mémoire. Cette œuvre a tout pour plaire, un univers innovant, des personnages attachants ( et psychopathes) et une narratrice d’enfer puis que c’est Marie ( occasionnellement Ballard) qui nous raconte ses aventures et on peut dire que la jeune femme n’a pas sa langue dans sa poche.

Comme d’habitude niveau action, je n’ai rien à redire, ça dépote toujours autant. Bien que dans ce tome-ci, l’action met un petit temps à arriver. Mais en fois qu’elle est là, on n’en finit plus, la fin du roman est explosive, je ne m’y attendais pas du tout. J’ai été à la fois surprise, choquée et très triste parce que j’ai très peur de ce que va nous pondre Sophie Dabat dans son dernier roman

Marie est une de mes héroïnes favorites, elle morfle beaucoup et j’aimerais vraiment qu’elle ait droit à son happy end, parce qu’elle et ses proches le mérite grandement. J’ai donc adoré ce quatrième volume des aventures de Lily/Marie et malgré ma peur j’ai hâte de lire le dernier tome de cette fabuleuse série.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s