Phone Play (Morgane Bicail)

Couverture Phone Play

Titre : Phone Play

Edition : Michel Lafon

Prix : 15.90 E

Résumé :

 

Dans un lycée d’Oxford, un garçon de terminale s’amuse à draguer des filles par textos et à les faire tomber amoureuses de lui. Il leur promet une chose : si l’une d’elles découvre qui il est, il lui appartiendra et devra réaliser toutes ses volontés. Mais jusque-là, aucune n’est parvenue à deviner son identité. Un soir, ce séducteur en série envoie un message à Alyssa, une fille de première, à qui il n’a jamais parlé : « Si tu découvres qui je suis, je serai à toi. » Que se passe-t-il lorsqu’un inconnu vous propose de jouer à un jeu mystérieux ? Et jusqu’où ira Alyssa pour réussir à le démasquer ?

Je vais dans un premier temps remercier les éditions Michele Lafon pour l’envoi de Phone Play, j’ai passé un agréable moment de lecture. Certains jugeront, surement, ce roman comme un peu trop jeunesse. Cependant pour une auteure de 14 ans et pour un premier roman je trouve que Morgane Bicail c’est très bien débrouillé.

Le thème du livre est assez innovant, et pour une fois, ce pose la question du fait que le jeu peut être quelque chose de malsain. Bien que les personnages soit un peu stéréotypés, essentiellement Alyssa, le roman à quelque chose d’assez profond, notamment dans la relation frère/frère qu’elle aborde. Bien que le roman m’ait fait lever quelques fois les yeux au ciel, dans l’ensemble ce premier roman présente une auteure prometteuse.

Mon gros problème avec ce roman c’est son personnage principal, clairement tout est stéréotypé chez elle, son côté rebelle, sa relation faussement conflictuelle avec ses parents, la façon dont elle se comporte. Je trouve ça dommage, si Alyssa n’avait pas eu autant de défaut Phone Play aurait été un roman incroyable.

Pour parler du personnage masculin, je vais vous parler de lui sous le terme d’Inconnu comme il est nommé pendant les trois quart du roman. Bon le principe d’un gars qui envoie des textos à des filles qu’il ne connait que de vue et qu’elles ne connaissent pas du tout. Le jeu est basé sur le fait que la fille doit découvrir l’identité du gars. Si elle y parvient, le garçon lui appartiendra. Dans l’essence même, ce jeu est assez malsain, même les personnages l’admettent facilement.

Au final, on sait très peu de chose sur le personnage masculin mais on découvre très vite sa sensibilité et le fait que ce soit quelqu’un qui tente d’être accepté pour ce qu’il est. Malgré que le fond de ce personnage m’ait beaucoup attiré, la forme n’y était pas, c’est un personnage trop lisse surtout du point de vue physique. Au final seul son psychisme est intéressant et j’aurais réellement aimé en savoir bien plus sur lui. Un roman de son point de vue sur l’évolution de sa relation avec Alyssa serait, je le pense, très intéressant.

Au final j’ai été déçu par la façon dont se termine ce jeu, on en attend pas mal vu comment il se présente au départ du roman. Le suspens du roman se maintient assez bien mais au final les décisions que prennent les personnages font qu’une partie du roman perd de son aplomb. J’ai trouvé dommage que l’auteure n’effleure qu’en partie certains sujets qu’elle aborde.

Pour conclure, je trouve que Phone Play est un bon premier roman, certes il a pas mal de défauts mais au final c’est une lecture très agréable et qui permet de se détendre. La plume de l’auteure, bien que simpliste, provoque l’attrait et de ce fait la lecture est très rapide. J’ai passé un bon moment de lecture, si jamais Morgane Bicail écrivait un autre livre, je tenterais encore l’expérience.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s