Le Secret de l’Inventeur tome 1, Rébellion (Andrea Cremer)

Couverture Le Secret de l'Inventeur, tome 1 : Rébellion

Titre : Rébellion

Edition : Lumen

Prix : 15 E

Résumé :

Imaginez un monde où l’Empire britannique aurait écrasé la rébellion qui a donné naissance aux États-Unis d’Amérique… Dans ce XIXe siècle alternatif, Charlotte, seize ans, vit loin de ses parents, descendants des révolutionnaires américains, qui continuent la lutte contre les sous-marins et les machines volantes de Britannia. Entourée d’autres fils et filles de la rébellion, elle habite dans un réseau de grottes souterraines non loin de la ville flottante de New York, où les artisans de la Ruche et les ouvriers de la Grande Fonderie côtoient l’aristocratie des vainqueurs. Un matin, elle croise dans la forêt un garçon amnésique, poursuivi par les machines de l’Empire, et lui sauve la vie. Mais quand elle le ramène dans les Catacombes, où elle attend comme tout le petit groupe d’amis qui l’entoure de rejoindre la lutte quand elle atteindra sa majorité, l’équilibre de son existence est bouleversé : parmi ses compagnons, tous ne sont pas ce qu’ils prétendent être, et l’existence de ce mystérieux garçon fait peser sur la rébellion une terrible menace… Des décharges de métal de l’Empire, infestées de rats d’acier, aux salons opulents de la noblesse, en passant par les méandres labyrinthiques de la Guilde des inventeurs, Charlotte est contrainte de quitter son refuge pour partir explorer le vaste monde !

J’étais un peu hésitante à l’idée de lire Le secret de l’inventeur étant donné que l’autre série de l’auteure NightShade m’a laissé un assez mauvais souvenir. J’ai fini par l’acheter au salon du livre de Montreuil ( c’est ce livre qui m’a permis d’empocher la version dédicacée de the revolution of Ivy).

Un départ que j’ai trouvé un peu long, il faut attendre une petite centaine de pages pour que l’histoire démarre réellement. Une fois que l’histoire démarre, on aperçoit un univers très intéressant mais un peu bancale, parce que les bornes temporelles ne sont pas fixées, du coup, on sait que l’on est après la rébellion des colonies américaine, qui a échouée, mais on ne sait pas où l’on se trouve après. Donc j’ai été un peu embrouillée par l’espace temps du roman.

Le personnage principale ne m’a pas transporté non plus, Charlotte était un peu  » trop », trop énervante, trop naïve. Et pourtant, au fil des pages j’ai fini par lui trouver du charme, le truc c’est que dans ce roman, le récit à la première personne m’a dérangée, parce qu’on ne suit que Charlotte et qu’a des moments on a envie de la frapper.

L’intrigue est un bon point pour le roman, il rattrape le petit fiasco des personnages, parce que Charlotte n’est pas le seul personnage un peu énervant, Jack et Meg le sont aussi, donc quand on a pas beaucoup de personnage, étant donné qu’une partie a été laissée en route, ça devient vite problématique. Mon problème avec les personnages, c’est que pour le moment ils sont assez fade et ont en sait très peu sur eux.

Enfin bref, une fois que l’intrigue se lance, on rentre vraiment dans le livre. New York à vraiment l’air magnifique, je dois avouer que niveau description, il n’y a rien a dire, on se projette facilement dans La Cité Flottante. Une intrigue qui nous amène aux quatre coins de la ville mais qui peine un peu à avancer. Ce sont principalement les intrigues secondaires qui sont misent en avant dans ce premier volume, de quoi faire patienter en attendant que l’intrigue principale reprennent sa place. Malgré tout le roman est vraiment intéressant.

L’autre bon point, c’est la romance qui est très en arrière plan, à tel point que je me suis demander comment elle avait atterrie dans le roman. Bon petit problème c’est le triangle amoureux qui pointe à la fin du roman et qui vient complexifié des relations fraternels déjà pas de doux repos entre les différents personnages.

La fin de Rébellion laisse présager que le second tome sera beaucoup plus intéressant que le premier, malgré tout ce fut une bonne lecture, bien que mon avis reste mitigé sur certains points du roman, j’attendrais le second tome du Le secret de l’inventeur pour me faire un avis définitif sur la série et savoir si je continue ou non.

Publicités

6 réflexions sur “Le Secret de l’Inventeur tome 1, Rébellion (Andrea Cremer)

    1. J attends de voir ce qu’il va donné parce que ce premier tome ne m’a pas convaincu. Il sort cette année. J’en avais discuté avec les filles du stand lumen a Montreuil

      J'aime

  1. Oh tu as bien fait d’écrire ta chronique car je n’avais pas encore lu d’avis mitigé. Cela me laisse dubitative dans le sens où si les personnages sont si mal réussis, le livre risque d’être une déception pour moi :/

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s