Insaisissable tome 3,Ne m’abandonne pas (Tahereh Mafi)

Couverture Insaisissable, tome 3 : Ne m'abandonne pas

Titre : Ne m’abandonne pas

Edition : Michel Lafon

Prix : 16.95 E

Résumé :

Je suis insaisissable. Je veux t’appartenir. Je ne te fais pas confiance. Je m’en remets à toi. La terre tremble. Mon cœur aussi. Je leur serai fatale. Je te suis vitale. Le monde se meurt. Je meurs sans toi.

Le Point Oméga a été détruit. La rébellion est écrasée et Juliette ignore si ses amis, ou même Adam, l’homme qu’elle aime, ont survécu. Sa volonté de renverser la dictature du Rétablissement n’en est que renforcée. Elle est prête à tout pour y parvenir, jusqu’à faire appel à son ennemi de toujours : Warner, le séduisant commandant du secteur 45. Tout les oppose, mais ils ne peuvent agir l’un sans l’autre, la survie de leur monde agonisant en dépend. Lui seul peut enseigner à Juliette comment maîtriser ses immenses pouvoirs… mais il attend d’elle bien plus encore.

Ce dernier tome est de loin mon préféré, bien que la fin m’ai grandement frustrée, je ne m’attendais pas du tout à cela. Mais après avoir réfléchi un peu à la fin, je me dis que c’est une bonne chose que la trilogie Insaisissable ce finisse ainsi.

Le point Oméga n’existe plus, Juliette ne devrait plus être en vie et pourtant. Warner la sauvée, mais elle ne sait pas si le reste de ses amis sont en vie et ou les retrouver, elle se retrouve obliger de pactiser avec Warner en qui elle a de plus en plus confiance mais qui ne cesse de la dérouter.

Un tome qui donne un plus grande place à l’univers que ses deux prédécesseurs, mais tout est encore entouré de mystère. Bien que dans certains cas ce soit péjoratif pour le roman Tahereh Mafi a réussi à en faire un point positif du roman.

Insaisissable est certainement l’une de mes séries favorites, elle a tout pour plaire. C’est aussi une série agréable pour aborder le thème de la dystopie. La question de l’amour y est traité de façon très mature au travers du personnage de Juliette. Cependant, il ne faut pas se laisser avoir par ses apparences de gamine capricieuse, elle est au contraire une personnage très complet et très bien travaillé.

Adam est définitivement le personne que j’aime le moins dans Insaisissable, alors que Warner est celui que je préfère. J’ai toujours été attiré, dans les romans, par les personnages instables et très souvent détesté par les autres. Ils ont quelques choses de plus profond que les autres personnages.

Kenji et les autres personnages secondaires sont plus en avant dans ce dernier tome et participent enfin, réellement, à l’intrigue. Mon seul regret c’est que l’action se termine si rapidement, à peine commencé de que c’est déjà terminé. L’action bâclée et la fin trop ouverte m’ont grandement frustré, mais malgré cela, le tome 3 reste mon préféré et celui qui m’a le plus touchée.

Je suis réellement triste de devoir quitter cette fantastique trilogie, et j’espère sincèrement que l’on aura bientôt le droit à un nouveau roman de la part de Tahereh Mafi, sa plume est tellement originale et belle. J’ai passé d’excellent moment en compagnie de la trilogie Insaisissable, je vous la recommande à grands cries.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s