Let the sky fall ( Shannon Messenger)

Couverture Let The Sky Fall, tome 1

Titre : Let the sky fall

Edition: Lumen

Prix : 15 E

Résumé :

Personne ne s’explique que Vane Weston ait pu survivre, enfant, à l’ouragan qui a tué ses parents. À son réveil, étendu parmi les débris laissés par le passage de la tempête, il n’avait pas le moindre souvenir de son passé – à l’exception du beau visage d’une fillette ballotée par les vents. Malgré les années qui passent, elle rend de temps en temps visite en rêve au jeune homme, qui s’accroche à l’espoir qu’elle ne soit pas qu’un fantôme. Il ne croit pas si bien dire. L’inconnue, Audra, est un être de chair et de sang, mais elle n’a rien d’humain. C’est une sylphe, une créature liée au vent, qu’elle sait manipuler pour voler dans les airs, transmettre des messages ou livrer bataille. Sa mission ? Le protéger. Malheureusement, l’histoire se répète : une maladresse et Audra révèle à leur pire ennemi l’existence de Vane. Celle qui vient peut-être de causer sa mort est aussi son seul espoir de survie : le jeune homme n’a que quelques jours pour comprendre qui il est vraiment ou c’est la mort qui l’attend. Les nuages s’amassent à l’horizon, et un vent mauvais balaie les sables du désert… Survivront-ils à l’orage qui se lève à l’horizon ?

Let the sky fall est le second Lumen que je lis, et je dois dire que pour le moment je suis convaincue par la maison d’édition. Lumen propose des titres très intéressant accompagnés de superbe couverture. C’est la première fois que je lisais un livre de ce genre, après je ne crois pas qu’il y ait énormément de livre sur le peuple du vent.

Nous suivons les aventures d’Audra, qui pour d’obscure raisons, est chargée de protéger Vane. Car il est leur dernière chance de remporter la guerre contre les foudroyeurs.

Shannon Messenger a mise en place un univers vraiment très intéressant en se servent d’un sujet , qui à mon sens à très peu été exploité. En effet, je n’avais jamais entendu parler de créature capable de contrôler le vent avant d’ouvrir ce roman. L’histoire bien que classique est très intéressant et pour une fois on nous offre deux héros au caractère bien trempé.

Vane, qui ne sait plus ou donner de la tête depuis qu’Audra a débarqué dans son monde, mais il est sur d’une chose il est très attiré par la jeune femme. Et Audra qui est rongé par son devoir de gardienne, ses désirs et sa culpabilité.

Le seul problème que j’ai eu avec ce roman c’est qu’il est centré sur les deux héros, c’est à dire que l’on ne voit que très peu d’autres personnages, et on ne voit pas du tout, ou très peu, les antagonistes, alors que la menace plane depuis le début du roman. Du coup le roman ne déborde pas d’action mais la plume si particulière de l’auteure rend la lecture agréable.

C’est donc un premier roman qui donne envie de lire sa suite… qui n’est toujours pas sortie. Ayant bien aimé ce livre de Shannon Messenger, je ne tarderais pas trop à lire le premier tome de Gardien des cités perdues.

Je m’excuse pour la petite taille de cette chronique, mais je ne voulais pas prendre le risque de vous spoiler, sans cela je vous aurait parler longuement de ma haine envers la mère d’Audra.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s