Sainte Marie des Ombres tome 3, L’emprise des dévorantes (Sophie Dabat)

L'emprise des dévorantes (Sophie Dabat)

Titre: L’emprise des dévorantes

Editions : bragelonne, SNARK

Prix : 20 E

Résumé:

Lily la tatoueuse is back, les gars, et ça va saigner sur vos couennes !

Marja Baldursdóttir.

Ce crétin m’a collé le nom de Marja Baldursdóttir. En soi, j’ai rien contre, c’est même plutôt flatteur, elle a été la première à tirer la sonnette d’alarme sur la régression de la position féminine dans notre société.

Sauf que Ballard l’ignorait complètement. Et quand je le lui ai appris, il m’a informée qu’il s’en battait autant que de son premier slip kangourou, et que si ça ne me plaisait pas, j’avais qu’à me démerder seule.

Du coup, j’ai fermé ma gueule et empoché les papiers, l’appartement et le boulot qu’il m’a trouvés sans faire ma difficile.

Je suis Marja Baldursdóttir, une trentenaire aux cheveux blonds, qui roule avec une moto bien cabossée, dotée d’un side-car pour transporter sa fille.

Eh oui, sa fille…

Ma mission : me tenir à carreau. Ça ne pouvait pas bien se terminer.

Tout simplement un tome fantastique, mon préféré depuis que j’ai commencée cette série originale et addictive. Je ne sais même pas si je vais supporter l’attente pour le tome 4. Je ne remercierais jamais assez l’auteur pour le monde fantastique qu’elle a crée et pour ses personnages originaux et haut en couleur. En général, je ne suis pas branchée auteurs française mais alors cette série est une juste une perle même un diamant brut.

Une héroïne toujours aussi folle et capable du pire comme du meilleur. Si le début du tome est assez lent, ce qui s’explique par la mise en place d’un nouveau cadre pour le déroulement de l’histoire, la suite du livre est tellement rythmée que je n’ai pas vue le temps passer.

Vraiment ce tome est fantastique, on découvre Lily ( ou Marie) sous un nouvel aspect, plus sensible ( on ne peut pas la qualifier de fragile ce n’est pas lui rendre justice), sa relation avec Kerry est très touchante car on voit qu’elle essaie de faire de son mieux pour s’occuper de la petite alors qu’elle n’a jamais demandée a se retrouver avec un enfant à charge. J’ai trouvé très émouvant de voir comment le fait d’être loin de chez elle et de tous ce qu’elle connaît mine Lily. J’ai vraiment eu de la peine pour elle et Thomas quand ils se sont rendu compte que leur relation n’irait plus nul part et que leurs chemins devaient se séparer.

C’est à mon sens, un tome plus dur et plus Gore que les deux précédents, on baigne littéralement dans le sang, Dylan est un vrai psychopathe qui pourrait donné des cours aux tueurs dans les thrillers.

Je ne dis pas que tous les personnages de la saga sont sain d’esprit mais Dylan en tient un couche. L’action est comme toujours au rendez-vous mais j’ai bien crue que cette fois ce serait la dernière, Lily a manquée sévèrement d’y laisser sa peau. Les deux avants derniers chapitres du point de vue de Ballard on changés l’images que je m’étais faite de lui et que Lily renvoyait, c’est en réalité quelqu’un de profondément sensible et protecteur.

En parlant de notre immense flic, j’ai adoré l’évolution de sa relation avec Lily, je me doutait d’un petit truc depuis leur rencontre mais vue qu’ils passaient leur temps a se cogner dessus j’avais de grande doute concernant un possible rapprochement. Et pourtant ! Tout mes vœux ont été accomplis. J’adore l’étrange amitié qui lie Djuka et Lily, elles me font tellement rire, j’aimerais que ma motarde adorée ait le droit à ses propres aventures.

Ce tome nous en apprends plus sur les Ombres et pourtant on ne sait toujours pas comment elles apparaissent. La fin de ce tome est sans doute la plus triste de la série pour l’instant, j’ai eu un pincement au cœur et en même temps, il y a quelque chose de logique dans les éventements, comme si un transition était marquée par la fin du tome.

Je suis tellement impatiente de lire le tome 4, vraiment cette série est tellement rafraîchissante, un savant mélange d’éléments dystopiques et fantastiques, le tout saupoudré d’aventure plus défrisantes, les unes que les autres. Je ne me lasse pas des aventures et du caractère de Lily et secrètement j’espère une fabuleuse relation avec Ballard ! Je recommande vraiment Sainte Marie des Ombres, au fan de fantastique et de série qui sort des sentiers battus.

Bonne Lecture !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s